Soutien à nos agriculteurs

Depuis le début de mon mandat, et encore plus depuis ces dernières semaines, je suis en lien avec de nombreux agriculteurs.
Petite-fille d’agriculteurs qui étaient installés à Saint-Floret et à Ludesse, nièce et cousine d’agriculteur et d’un éleveur, je connais les difficultés de ce métier exigeant et difficile. Je ne fais pas partie de ceux qui découvrent aujourd’hui des problèmes qui datent de décennies, mais qui s’amplifient ces dernières années.
 
  • Lundi, à l’invitation de la Chambre d’Agriculture, je suis allée écouter les revendications des agriculteurs au sein d’un élevage de Limousines près d’Issoire, en présence de David Chauve, Président de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, Sabine Tholoniat, Présidente de la FNSEA63, des Jeunes Agriculteurs, du Préfet et de nombreux agriculteurs.

 

  • Mercredi, j’ai adressé, avec des collègues parlementaires, un courrier à la Présidente de la commission européenne faisant état de notre opposition à la signature de l’accord entre l’Union européenne et le Mercosur (intégralité du courrier dans les photos). [ Extrait : « Comment peut-on demander à nos agriculteurs en France de faire des efforts, de s’appliquer de nouvelles normes, pour se décarboner, pour produire afin de nous nourrir et accepter de faire rentrer des produits à bas prix qui prennent leurs marchés en concurrence déloyale et qui n’appliquent pas du tout ces règles ? » ]
 
  • Vendredi, je suis allée apporter mon soutien aux agriculteurs mobilisés sur le barrage de l’A75. Pendant plus d’une heure, j’ai pu échanger sur les problématiques de leur profession avec des agriculteurs que je connaissais, avec le secrétaire général de la FNSEA63 et les Jeunes Agriculteurs.

 

  • Samedi, à l’invitation d’agriculteurs, je suis allée à nouveau leur apporter mon soutien, reparler avec eux des premières propositions faites, voir ce qui va dans le bon sens parmi les mesures annoncées, analyser avec eux ce qui ne va pas aussi, ce qu’il faut améliorer ou ce qu’il manque.
 
Les solutions viendront de la base, du terrain, du vécu de nos agriculteurs.
 
Les agriculteurs de notre territoire le savent : je porterai leur voix pour qu’ils soient entendus.
 
En attendant, malgré la détresse que j’ai entendue et que je comprends, les actions violentes ne sont jamais la solution. C’est en restant constructifs qu’on trouve plus rapidement les meilleures solutions.
 
Mon soutien leur est acquis et ma porte leur reste toujours ouverte pour travailler avec eux sur des réponses rapides, concrètes et efficaces.
 

Partager sur les réseaux sociaux

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

20/05/2024 -
À l'assemblée nationale

Visite de l’Assemblée Nationale par des élèves de la circonscription

19/05/2024 -
Aubière

Élections Européennes 

18/05/2024 -
Authezat

Au MamaMia Fest’ à Authezat

18/05/2024 -
Clermont-Ferrand

Jour de match

Devenir délégué du députée

Pour accompagner mon travail parlementaire, je souhaite m’entourer de citoyens  prêts à partager leurs expériences et donner leur avis sur les sujets sur lesquels je travaille. Prêt(e) à partager vos questions / préoccupations ?

Abonnez-vous à ma newsletter pour suivre toute mon actualité

Restez informés des initiatives de notre députée en vous inscrivant à notre newsletter, pour un engagement citoyen éclairé.