Un plan d’urgence sur la ligne Paris-Clermont

  • 3 ministres étaient présents vendredi 23 février dans le Puy-de-Dôme accompagnés des PDG de la SNCF, SNCF Voyageurs et de SNCF Réseau : Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Patrice VERGRIETE, ministre chargé des Transports et Dominique Faure, ministre chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité.

Après 40 ans d’abandon, la ligne Clermont-Paris est au cœur des préoccupations de nos dirigeants et de la SNCF sur une démarche en deux temps :

Horizon 2026 : plan d’investissement inédit et massif d’1,2 Milliards d’euros pour la régénération et modernisation de la ligne et renouvellement du matériel roulant avec les nouvelles rames « Oxygène ».

En attendant 2026 : plan d’urgence de 40 millions d’euros.

 

  • Lancement d’un plan d’investissement d’1,2 milliards essentiellement financé par l’Etat sur la période 2018-2026. Conséquence de ces 40 ans d’abandon, la ligne Clermont-Paris a vieilli et les pannes se multiplient. Avant 2026 et le début d’une nouvelle vie pour le Clermont-Paris, il était nécessaire d’agir pour fiabiliser cette ligne.
  • Hier, le Ministre a présenté un plan d’urgence de 40 millions d’euros pour :

 

1/ réduire les pannes et éviter les retards

– Mise en place d’une locomotive de secours basée à Nevers le 4 mars qui, dès mai, suivra les 2 trains du soir sur le tronçon le plus problématique entre Nevers et Montargis
– D’ici fin 2024 : 100% des locomotives révisées

2/ Sécuriser les voies
– Engrillagement de voies sur les zones de passage de gibiers
– Élagage et débroussaillement de 220 kms de bord de voies
– Renforcement de la supervision par le centre opérationnel de Paris

3/ Améliorer la réactivité en cas de retard
– Mise en place d’une salle de crise nationale
– Installation d’une équipe d’intervention rapide basée au technicentre de Nevers pleinement opérationnelle dès septembre 2024
– Formation des conducteurs pour emprunter l’itinéraire alternatif par Vierzon

Aux côtés des ministres, Christophe Béchu et Patrice Vergriete, je veillerai à la mise en œuvre de toutes ces annonces pragmatiques qui constituent des avancées indéniables.

Et l’après 2026 ?

Dans la lignée de mes précédentes interventions à Paris, je continuerai d’agir sur l’avenir de la ligne non seulement pour veiller à l’affectation de budgets de maintenance et d’entretien du matériel et des infrastructures, mais aussi pour permettre aux habitants de notre territoire de rejoindre Paris dans un temps de trajet optimisé.

J’agirai au niveau qui est le mien pour rendre POSSIBLE ce qui est NÉCESSAIRE sur la ligne Clermont-Paris.
Vous pouvez compter sur ma détermination.

Partager sur les réseaux sociaux

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

20/05/2024 -
À l'assemblée nationale

Visite de l’Assemblée Nationale par des élèves de la circonscription

19/05/2024 -
Aubière

Élections Européennes 

18/05/2024 -
Authezat

Au MamaMia Fest’ à Authezat

18/05/2024 -
Clermont-Ferrand

Jour de match

Devenir délégué du députée

Pour accompagner mon travail parlementaire, je souhaite m’entourer de citoyens  prêts à partager leurs expériences et donner leur avis sur les sujets sur lesquels je travaille. Prêt(e) à partager vos questions / préoccupations ?

Abonnez-vous à ma newsletter pour suivre toute mon actualité

Restez informés des initiatives de notre députée en vous inscrivant à notre newsletter, pour un engagement citoyen éclairé.